4 – Le chai

Chai et caveau de dégustation après travaux

Le début de la restructuration des vignes commencé, il était temps de débuter les travaux dans le chai. Mon projet, insensé, était de vinifier mon premier vin dans le chai dès la première récolte, qui s’annonçait en Septembre 2007. Vous avez vu, dans mon premier article, la photo du chai tel que je l’ai découvert la première fois; vous avez, certainement, été tout aussi impressionné que moi par l’état du lieu. Par où commencer ???  La tâche était considérable !!! Peut-être pas pour ceux qui ont l’habitude de faire des travaux pharaoniques tous les jours, mais pour moi, c’était un gros défi.

2
Début des travaux du chai – Octobre 2006

Il aurait été plus simple d’apporter le raisin à la coopérative du coin pendant 2 ou 3 ans, le temps de faire tous les travaux du chai tranquillement. Mais c’était hors de question. Je DEVAIS faire le vin au Domaine dès la première récolte.

Il a fallu casser tout ce qui ne pourrait pas être utilisé et remanier complètement l’intérieur du chai. Il y a plus de 40 ans, ce chai devait servir à vinifier plus d’un millier d’hectolitres, au vu de la taille de certaines des cuves en béton qui le composaient. Ce n’est pas avec les 12 hectares de vignes que nous aurions lorsque le vignoble serait entièrement restructuré que l’on allait pouvoir remplir toutes ces énormes cuves.

18
Cuve béton de 360 hl tronçonnée devant et au dessus

Il nous fallait donc ouvrir toutes les cuves béton trop grosses et y créer des espaces où l’on pourrait installer des cuves inox thermo-régulées. Je peux vous dire une chose; les anciens construisaient en béton ultra solide. Les parois très épaisses des cuves étaient bardées de grosses ferrailles dans tous les sens. Ils n’avaient pas lésiné sur la quantité et la grosseur des tiges métal pour renforcer leur béton…

21
Plusieurs cuves béton du niveau supérieur on été enlevées

On a dû utiliser toutes sortes de matériels pour casser les parois que l’on devait éliminer; marteau piqueur, disqueuse, tronçonneuse à chaîne diamantée. Et oui, c’est du luxe, mais il n’y avait que ce type de chaîne qui arrivait à découper l’épaisseur de béton. Au bout d’un moment j’ai arrêté de compter le nombre de chaînes qu’il nous a fallu utiliser. Ça commençait à coûter une fortune cette histoire de chaînes diamant, il fallait trouver d’autres solutions, ce n’était pas une joaillerie de luxe que l’on était en train de reconstruire mais une cave de vinification. On a même fini par utiliser une lance thermique à béton pour en venir à bout.

15
On a conservé une cuve en haut pour en faire un petit bureau – le vernissage rouge d’origine du plafond de la cuve à été conservé

Il a également fallu créer un vrai escalier afin que l’on puisse se déplacer facilement entre les deux niveaux du chai. Le bâtiment ayant été conçu à l’époque, il y a une centaine d’années je pense, pour qu’il soit semi-enterré. C’est à dire que l’on accède de plein pied à la partie haute d’un côté du chai, la partie basse étant contre la colline. La partie basse se trouvant de plein pied également mais de l’autre côté du bâtiment. Cette méthode de construction permettait de bénéficier de l’isolation de la terre et permettait une régulation naturelle de la température toute l’année à l’intérieur du chai.

Dessin du chai, sur deux niveaux

Un escalier était ultra nécessaire, le seul moyen d’accéder entre les deux niveaux étant une mince échelle en bois. Autant vous dire que, après avoir plusieurs fois risqué de manquer des barreaux de l’échelle, je n’avais qu’une hâte c’est que l’escalier soit terminé.

24
Mon second fils, Marc, entrain d’ouvrir la trémie de l’escalier au marteau piqueur

Il nous a fallu de nombreux mois de travaux pour donner au chai l’aspect qu’il a aujourd’hui. Je ne vais pas tout vous raconter en détail car ça serait trop long et pas forcément ultra passionnant, mais je peux vous dire que l’on en a vu de toutes les couleurs et qu’aucune difficulté ou presque, ne nous aura été épargnée.

Mon chien Blue était lui aussi très actif pendant les travaux. Enfin, il préférait, de loin, superviser toute cette agitation en étant bien calé dans le godet du Tracto.

Blue dans godet tracto copie

La semaine prochaine, je vous raconterai l’angoisse que nous avons eu en voyant que les cuves inox que nous avions commandées n’allaient, peut-être pas, rentrer dans le chai…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.