3 – Restructuration

Fontaine d’eau de source – Mas de Beauvoisin-Fontfresque

Il a fallu trouver un nouveau nom au domaine. Son nom d’origine provenait du lieu-dit où il se trouve et je le trouvais très austère, très militaire…. Domaine de Camp-Redon… il s’avère que de nombreux camps romains étaient situés dans le secteur et que nous nous trouvions à l’endroit de l’un deux. Ce qui, historiquement, avait donné le nom à l’endroit. J’apprécie l’Histoire d’ordinaire, mais ce nom était vraiment trop moche, je devais en changer.

Débute alors une réflexion et une concertation familiale pour trouver un nom approprié qui puisse « coller » à l’endroit. Yann, mon fils aîné, a eu l’idée du début du nom : Les Vallons. Le domaine se situe sur les contreforts de la Sainte Baume et s’en trouve, de fait, un peu vallonné.

Les Vallons, c’était pas mal, mais un peu court, il fallait trouver de quoi compléter le nom. J’ai eu l’idée de reprendre une partie du nom de la propriété familiale, qui s’appelait, depuis son origine (1532 tout de même !!!, c’est une maison historique de la Vallée de Pourrières) ; Mas de Beauvoisin. Cette maison a, contre son flanc droit, un immense bassin collectant les eaux d’une source provenant de la Sainte Victoire. Nous buvions directement à la fontaine de ce bassin lorsque nous étions plus jeunes.

Bassin d'eau de source - Mas de Beauvoisin
Bassin d’eau de source – Mas de Beauvoisin

C’est une eau pure et fraîche. Mes parents ont donc eu l’envie de rajouter au nom de Beauvoisin, le nom de Fontfresque. Ce qui signifie fontaine froide, en vieux provençal.

Au fil des années, le nom de Mas de Beauvoisin-Fontfresque a disparu, pour ne redevenir que Mas de Beauvoisin. C’était plus court… Plus pratique… Fontfresque étant un mot difficile à prononcer.

J’avais la nostalgie de ce mot qui représentait tellement cette maison et sa fontaine d’eau fraîche.

J’ai donc voulu me le réapproprier. D’autant que, sur le domaine, il y a une nappe phréatique perchée à seulement 20 mètres de profondeur alors que nos voisins ont des forages à -150 mètres. L’eau de notre nappe s’est avérée être très pure et fraîche. Le nom de Fontfresque n’allait donc pas être usurpé.

Yann et moi au début du domaine – Réflexion sur le nouveau nom

C’est donc de manière collégiale que mon fils Yann et moi avons re-baptisé le domaine. Il s’appellerait :

Domaine Des Vallons de Fontfresque

C’est toujours très dur à prononcer me direz vous !!!! Effectivement. Le nom est régulièrement écorché par beaucoup de monde et je dois, la plupart du temps l’épeler pour qu’il soit compris. Mais qu’à cela ne tienne, j’aime ce nom donc il faut maintenant assumer la difficulté de sa prononciation…

Logo doré lvdf jpg
Nouveau nom et création du logo

Le nom trouvé, le plus gros restait à faire. Il fallait sauver ce que l’on pouvait des pauvres vignes agonisantes.

Yann et moi devant les vignes à l’abandon

L’hiver 2006, la restructuration du vignoble à commencé… il a fallu arracher plus de la moitié des vignes.

7 des 12 hectares de vignes n’ont malheureusement pu être sauvés. Les 5 hectares restant ont été taillés très courts, il ne restait presque qu’un moignon de cep après la coupe. J’avais mal au cœur de voir les pieds de vignes dans cet état, mais il n’y avait pas d’autre solution si on voulait espérer les sauver.

J’ai attendu le printemps suivant avec angoisse. Guettant l’apparition des premières feuilles vertes après une taille aussi sévère et … elles sont, enfin, arrivées !!!!

Jeune feuille de vigne
Premières feuilles après la première taille

Tous les pieds taillés sont repartis. Comme un remerciement de les avoir sauvés.

J’étais tellement heureuse. Je passais des heures à marcher dans les rangs de vignes, à regarder chaque pied, à les couver du regard pour leur dire… je suis là… on va faire du bon vinensemble

Il y a eu l’angoisse du climat, il ne fallait pas qu’il y ait de gel tardif sinon tous les efforts allaient être anéantis et il faudrait tout recommencer l’année suivante. Il ne fallait pas qu’il y ait de maladie car la vigne fraîchement restructurée n’aurait pas eu assez de force pour se défendre, il ne fallait pas qu’il y ait trop de sécheresse pendant l’été … il ne fallait pas… il ne fallait pas….

Jeune pousse de nouvelle vigne plantée – Plant de Syrah

J’ai eu une bonne étoile… rien, pendant cette première année… n’est venu perturber la Renaissance du Domaine.

A la semaine prochaine pour la suite !!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.